Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
Stargate Zone Atlantis
Bienvenue,

SGZA est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faîtes vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone Atlantis

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone Atlantis bienvenue dans la galaxie de Pégase !


Découvrez Stargate Zone Atlantis et partez vivre des aventures uniques dans Pégase !

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Grade : Laborantin
Date d'inscription : 19/06/2016
Messages : 9

Feuille de personnage
Point SGZA:
0/0  (0/0)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Dim 19 Juin - 14:53



Dossier deLizaveta Dubhain O’Leary

 
Acteur sur l'avatar : Sophie Marceau ...

 
 


Informations générales

Nom • O’Leary
Prénom • Lizaveta Dubhain
Age • 26 ans
Sexe • féminin
Nationalité • russo-irlandaise (aussi d’origine française)
Type • Scientifique
Spécialité • Archéologue
Affectation • Atlantis



Dossier médical

Groupe sanguin •B -
Pathologies • RAS
Antécédents médicaux • Entorses et foulures à la cheville (toujours la gauche) fréquentes.
 


 
 
 


Description physique


D’une stature d’1m80 Lizaveta était une personne svelte et élancée aux longs cheveux châtain clair, qui prenaient de jolis reflets blonds au soleil. Elle laissait le plus souvent cette chevelure flotter sur ses épaules. Dans ce visage, on remarquait ses yeux noisette, d’une grande expressivité. Cependant, si elle estimait que la situation l’exigeait, ils pouvaient également participer d’une expression impassible. Son teint était plutôt mat. Elle portait souvent un bracelet portant le symbole hippie de la paix. Les couleurs dominantes parmi ses vêtements étaient les tons froids. Lorsqu’elle en avait l’occasion, elle appréciait de mettre des robes. Bien sûr, ce n’était pas ce qu’elle choisissait lorsqu’elle se rendait sur un chantier de fouilles, préférant alors des tenues pratiques.




Caractère


Son caractère ? En un mot, passionné. Tout ce que faisait Lizaveta, tout ce qu’entreprenait Lizaveta, c’était à fond. Les positions d’Elza? Des convictions qu’elle défendait corps et âme. Passionnée tout court et passionnée par nombre de disciplines, notamment, par l’archéologie, dont elle avait fait son métier. Ce qu’elle préférait dans le métier ? Les fouilles, découvrir des lieux, des objets de civilisation anciennes et les étudier par la suite.
Ses passions justement ? L’archéologie, l’Histoire, les civilisations anciennes, la musique, les étoiles, les langues, les voyages, la lecture, la mythologie grecque et la mythologie romaine, et tant d’autres encore. Toutes les disciplines étaient à ses yeux matière à intérêt, bien qu’elle eût décidé d’en approfondir certaines plus que d’autres. Si son côté passionné était notable, son courage n’était pas moins frappant. En effet, Liza était une jeune fille – du moins en apparence – ne craignant rien. Et de fait, le danger ne l’arrêtait pas, ne l’effrayait pas, du moins, tant que seule elle était concernée. Elle l’affrontait d’ailleurs de face lorsqu’il se présenter, sans montrer – ou rarement – signe de peur. Toutefois, il n’était pas question de mettre en danger ses proches, si elle pouvait l’éviter. Cependant, si la jeune russo-irlandaise semblait ne craindre rien ni personne, elle avait pourtant la phobie du vide ainsi qu’une peur profonde ancrée en elle : celle de la mort éventuelle de ceux qu’elle aimait. Ce que son histoire personnelle expliquait. Cependant, elle s’efforçait de cacher cet aspect de sa personnalité. D’autant que réservée qu’elle était, elle n’aimait pas à se livrer, confier ses soucis ou problèmes, parler de ce que sa vie pouvait avoir de douloureux. Au contraire, elle tentait de cacher ce genre de choses. Et d’abord, qui avait dit problèmes ? Elle n’en avait pas, elle, et n’en aurait pas ! Quand elle en avait – car contrairement à ce qu’elle pensait, ça pouvait lui arriver – ou était chagrinée, elle avait tendance à intérioriser ses sentiments, du fait de sa réserve – du moins, en présence d’autrui -. Sentiments qu’elle exprimait, certes, mais le plus souvent par la musique. Depuis toujours, la jeune russo-irlandaise avait du mal à accorder sa confiance, avec le temps, avec ses rencontres, ses expériences, tout ce qui faisait son histoire, ce trait de caractère s’était accentué. Allant souvent de pair avec sa réserve, - et il s’agissait là à la fois là une partie de son caractère, de son attitude et de sa façon de parler - Lizaveta était une grande amie de l’ironie et de l’antiphrase, parfois aussi de l’hyperbole. Voulait-elle demander quelque chose qui lui tenait à cœur, elle pouvait prendre cela sur un ton léger, pour ne pas montrer à quel point cela lui importait. Ou encore elle tenter de cacher ainsi des soucis. Elle pouvait aussi exagérer dans son propos, justement parce que ce qu’elle disait comptait à ses yeux. Il lui arrivait également de s’exprimer par antiphrase ou ironie par simple habitude, par simple envie de parler ainsi, sans précisément savoir pourquoi voire en s’en apercevant tout juste.
 
D’une profonde gentillesse, Lizaveta aurait donné sa vie pour ceux qu’elle aimait et volait toujours au secours de ceux qui en avaient besoin. Protectrice, elle avait tendance à s’interposer entre ses proches et les dangers qui pouvaient les guetter. A l’écoute d’autrui, elle savait à merveille prêter une oreille attentive aux ennuis, malheurs, soucis de ceux qui éprouvaient le besoin d’en parler. D’autant que sensible et observatrice qu’elle était, elle savait lire dans les attitudes des gens, dans leurs intonations et à d’autres petits indices quel était leur état d’esprit du moment. Tendre, elle montrait, quand l’envie lui en prenait, toute l’étendue de son affection à ceux qui en étaient l’objet. Ce d’autant qu’elle n’avait pas peur du ridicule, ou de l’impression qu’elle pouvait ainsi donner d’elle-même. Cependant, cela avait un revers : elle pouvait se montrer jalouse de ceux qui étaient « trop » proches de ceux à qui elle tenait le plus. Elle avait ainsi parfois l’impression qu’autrui lui volait l’affection de ceux à qui elle tenait le plus.
Idéaliste, Liza croyait dans l’amélioration du monde, dans l’homme. Pour ses idées, ses convictions, ses valeurs tout comme pour ses proches, elle aurait donné sa vie.
Dotée d’un fort caractère, Elza savait fort bien ce qu’elle voulait. La persévérance ainsi que son revers, l’entêtement allaient de pair avec cette caractéristique. En effet, non seulement elle savait ce qu’il voulait, mais elle s’y tenait, les obstacles ne la faisant que rarement reculer. D’autant qu’elle était également d’un naturel très déterminé. Battante et optimiste, elle ne se laissait en règle générale pas abattre. Du fait de son obstination, il était fort difficile de la faire changer d’avis. Vive et impulsive, elle réagissait souvent au quart de tour, dans le feu de l’action. Devait-elle prendre une décision, réagir d’une manière ou d’une autre, elle suivait sa première intuition, fût-elle bonne ou mauvaise. Colérique, il était assez facile de la courroucer et ses colères étaient assez impressionnantes, surtout pour qui n’y avait été jamais confronté. Par ailleurs, dans son enfance, elle s’était montrée récalcitrante, rebelle à toute autorité. L’autorité était faite pour être défiée. C’était pourtant bien connu, non ? Cette caractéristique était d’autant plus marquée qu’Elza était – malgré le fait qu’elle n’eût pas véritablement vécu cette période – influencée par la culture et les modes de pensée hippies. Avec le temps, en grandissant, elle avait cessé de le faire systématiquement, à tout propos, tel un sport que l’on pratiquerait régulièrement. Cependant, elle savait le faire si elle l’estimait nécessaire.
Pour elle, la justice, tout comme la tolérance, était une valeur fondamentale… Elle ne jugeait donc pas les gens les on dit ou sur un simple acte, mais tentait de le faire sur ce qu’ils étaient réellement.
Maladroite, elle pouvait facilement laisser échapper des objets de ses mains, les cassant, ou encore, avoir des petits « accidents » de parcours divers et variés. Après quoi, elle enrageait généralement contre elle-même.
Lizaveta était une jeune femme superstitieuse et lorsque l’on fouillait bien le sujet, on pouvait s’apercevoir que quelque part en elle-même, bien qu’elle ne l’avouât pas, elle croyait aux fées et autres êtres merveilleux du folklore (notamment irlandais). Ces idées étaient nourries par une vive imagination.
Studieuse et intelligente, la jeune fille s’était plongée sérieusement dans les études, trouvant cela passionnant. Elle vous aurait même dit que c’était là un passe-temps, un loisir comme un autre. Vrai rat de bibliothèque, elle était cultivée. En fait, les livres, c’étaient des portes vers un autre monde, toujours merveilleux. Et les livres embaumaient ! L’odeur du papier, de la colle, c’était un plaisir !
 




Histoire

 
Lizaveta Dubhain O’Leary naquit à Moscou, durant l’hiver, un 15 janvier pour être précise. De son premier prénom, on tirait plusieurs surnoms ou diminutifs. Ainsi, tantôt l’appelait-on Elza, ou Liza ou encore Lilya. Son père était irlandais et sa mère, franco-russe et juive. Ce fut d’ailleurs Natalia dite Natacha, la mère de Liza qui lui apprit le yiddish – qui l’avait elle-même appris par sa mère -. Lizaveta était également la cadette d’une fratrie de deux enfants. En effet, elle avait une grande sœur, de quatre ans son aînée, qui se nommait Marya, dite Macha ou encore Machenka.
Pour rester sur le chapitre de la famille, il s’agissait parmi eux d’un véritable melting pot d’origines. En effet, Natacha avait une mère franco-russe (et juive) et un père italo-argentin (né en Argentine d’une mère italo-argentine – qui venait de Toscane – et d’un père piémontais). Quant à son père, il avait un frère, qui avait lui-même eu un fils, Jörvi. Liza le rencontra durant son enfance, en Irlande du sud, chez leurs grands-parents Elle s’entendait à merveille avec lui, tous deux restèrent donc en contact par lettres et se revirent souvent, tantôt chez l’un, tantôt chez l’autre, tantôt chez leurs grands-parents. Ce fut par ces mêmes grands-parents que Liza apprit l’irlandais, quand, par les parents de sa mère, elle apprenait le piémontais, l’italien et l’espagnol.
Bientôt, elle parla l’espagnol comme une argentine, l’italien et le piémontais, comme une piémontaise, sans une once d’accent étranger. Elle apprit également à lire en espagnol et en italien dans des méthodes pour les enfants des pays ayant ces langues maternelles-là. Quant à l’anglais, c’était avec son père qu’elle l’avait appris et elle le parlait comme une irlandaise. Elle avait bien sûr l’accent du sud en irlandais. Elle était donc ce qu’on peut appeler une polyglotte et était capable de jouer les interprètes ou les traductrices si ça s’avérait nécessaire.
 
Elza eut une enfance heureuse. Elle s’entendait parfaitement avec sa grande sœur tout comme avec son cousin. Durant son temps libre, quand elle ne le passait pas avec sa famille, on la trouvait le plus souvent dans l’immense bibliothèque familiale, dévorant livre sur livre. Tantôt la mythologie grecque ou romaine, tantôt des ouvrages sur les étoiles qui la passionnaient, tantôt des livres d’Histoire, tantôt des romans dans une langue ou dans une autre. Elle jouait également souvent de la musique, ayant appris à jouer du piano avec sa mère, du violon avec son père et de la balalaïka auprès de sa grand-mère maternelle. Et elle rêvait toujours de se mettre à l’accordéon, envisageant même de tenter l’expérience en autodidacte, quand elle se serait procuré l’instrument. Car oui, trois instruments, ce n’était pas encore assez.
Au hasard d’une « fouille » chez ses grands-parents maternels, Lizaveta découvrit la chanson « Oh freedom » interprétée par Joan Baez en 1966, puis, « Imagine » de John Lennon et des airs connus des Beatles, tels « Hey Jude », « Yesterday » ou « Yellow submarine » et enfin la comédie musicale « Hair ». Quelques temps plus tard, elle put entendre, toujours chez eux, avec sa grande sœur Marya, des chansons sud-américaines des années 1960.
Ce fut ainsi qu’elle commença, ainsi que sa sœur, à s’intéresser à la culture hippie, puis, à leur pensée. Ce qui l’influença, d’autant qu’elle s’y retrouvait, dans la tolérance, l’amour de la liberté et sur bien d’autres points encore.
Elle passait également beaucoup de temps à faire les 400 coups avec Macha, sa grande sœur, d’autant qu’elle s’était montrée, dans son enfance, d’un tempérament assez rebelle, refusant alors toute autorité. Plus le temps passait et plus toutes deux étaient complices, proches l’une de l’autre. Elles étaient non seulement sœurs, mais aussi des amies, elles se racontaient tout ou presque.
Traditionnellement, l’hiver, Liza, Marya et leurs parents assistaient à des ballets russes au théâtre du Bolchoï. Une autre activité fréquente ? Le patinage.
En dehors de Machenka, elle avait également une amie de cœur, sa meilleure amie, avec qui elle partageait tout, avait l’impression d’être sur la même longueur d’onde, parfaitement. Et pourtant… Un beau jour, celle-ci la délaissa, brusquement, sans qu’elle comprît réellement pourquoi. Et ce à une période où elle aurait vraiment eu besoin de sa présence. Elle avait très mal vécu cela, mais entourée de sa sœur et son cousin ainsi que du reste de sa famille, elle s’en remit, tant bien que mal.
 
Alors qu’elle avait 12 ans, elle fit un séjour en Italie, avec sa famille. Sa sœur, ses parents et elle étaient allés visiter la Campanie. Ils virent Naples, Sorrente, le Vésuve, la mer d’un magnifique bleu turquoise, mais surtout Pompei et Herculanum qui laissèrent un souvenir impérissable à Lizaveta. Tout d’abord, elle découvrit Pompei, Pompei et ses clous permettant aux chars de passer. Pompei et sa boulangerie, qu’on pouvait encore imaginer au temps où elle fonctionnait. La ville semblait arrêtée sur image, dans ses pavés, ses bâtiments, on pouvait lire la vie passée des romains, elle racontait cette histoire.
Cette impression que Liza avait eue à Pompei fut encore plus forte à Herculanum. Herculanum dont certaines maisons avaient presque encore leur toit. Herculanum où, à l’étage d’une maison, on avait retrouvé les meubles, calcinés, mais bien conservés, si bien conservés que c’en était impressionnant aux yeux de l’enfant.
Ce fut ainsi que la vocation d’archéologue naquit chez Liza. Cela devait être tellement intéressant de découvrir des traces d’une ancienne civilisation, de découvrir ainsi la vie qu’ils menaient ! La moindre chose appartenant à ces existences passées racontait leur vie, leur histoire, l’enfant en avait eu la preuve.
Quelques années plus tard, quand elle revint à Herculanum, revoyant ces lieux qui produisaient toujours autant d’effet sur elle, elle entendit des explications sur les strates qu’elle trouva d’un grand intérêt. Ce fut également à cette époque qu’elle commença à s’intéresser de près à cette période de l’Histoire, à l’éruption du Vésuve, à Pompei, à Herculanum, et à lire des ouvrages sur la question.
 
Les années étaient encore passées et Marya, étant l’aînée, avait commencé à travailler. Elle était devenue hôtesse de l’air. Le 15 janvier de cette année-là, elle devait arriver le soir, pour fêter en famille l’anniversaire de sa petite sœur, Lizaveta. Mais, au petit matin, dans le brouillard et le mauvais temps, l’avion survolait une chaîne de montagne. Comme les recherches devaient le révéler par la suite, l’engin était défectueux, aurait dû être contrôlé et en réparation et non voler comme c’était le cas. L’avion heurta une des montagnes. Quelques heures plus tard, la tragique nouvelle tomba, d’abord aux informations – bien que le nom de Marya ne fût alors pas mentionné – puis venant des autorités compétentes : l’avion où la jeune O’Leary se trouvait avait eu un accident et il n’y avait aucun rescapé.
Ce fut un drame, tant pour les parents O’Leary que pour Lizaveta. C’était injuste, contre-nature… Pourquoi ? Pourquoi elle ? Autant de questions sans réponses.
A la suite de ce tragique accident et sans doute parce que Moscou leur rappelait trop ce passé qui ne reviendrait plus, la famille déménagea, allant vivre en Irlande, et se rapprochant ainsi des grands-parents paternels de Liza, ainsi que de son cousin germain, Jörvi.
 
Avec le temps, la vocation d’archéologue de Lizaveta n’avait fait que croître. Et ce fut fort logiquement que quand l’heure d’entrer à l’université arriva, elle intégra une filière d’archéologie. Ces études étaient à ses yeux passionnantes. Elle avait fait indéniablement le bon choix, aussi rapide et évident qu’il eût été.
A cette période, pendant les vacances, elle partait sur de grands sites archéologiques. C’est ainsi qu’elle découvrit Chichen Itzá et Tenochtitlan. Durant l’année, par contre, elle travaillait. D’abord dans des bars car c’était là le premier poste qu’elle avait trouvé compatible avec ses horaires de cours. Mais, entre sa timidité profonde et sa maladresse – devenue légendaire – elle était une catastrophe ambulante en tant que serveuse et avait peine à rester dans le même bar plus de 24h. Elle faisait de son mieux, mais on avait l’air de croire que non, elle ne faisait pas d’efforts, et la convainquait que ça ne servait à rien, qu’elle était de toute façon nulle et ne valait rien. Ayant cumulé échecs, critiques négatives (et personnelles à son goûts), elle avait renoncé et cessé de travailler. Après tout, ces revenus ne lui étaient pas absolument nécessaires. Et sa confiance en elle s’était retrouvée au plus bas. A la même époque, et suite à cette mauvaise expérience qui lui avait fait beaucoup de mal – et aussi parce qu’elle avait dans son enfance vécu ce qu’elle considérait comme une forme de trahison de la part de celle qu’elle avait considéré comme sa meilleure amie – elle se renferma à tel point qu’elle coupa les ponts avec tous ceux qu’elle considérait auparavant comme des amis. Dès lors, son cousin devint le seul à pouvoir la faire parler et s’exprimer autrement que par la musique.
 
Venu le temps d’écrire son premier mémoire, elle hésita entre ces deux lieux comme thème d’étude. Connaissant mieux les aztèques que les mayas, ce fut Tenochtitlan qu’elle choisit. Quant à son doctorat, elle le fit sur Herculanum. C’était là une évidence pour elle. C’était Herculanum qui avait en grande partie révélé sa vocation, Herculanum devait donc être le sujet de sa thèse. Elle obtint d’ailleurs son doctorat brillamment. En même temps, elle écrivait un livre sur les aztèques, qui fut publié. Elle avait, pour cet ouvrage, travaillé sur les divinités aztèques, plus particulièrement sur Quetzalcoalt (le serpent à plumes) et son opposé, Tezcatlipoca. Ce dernier avait d’ailleurs, selon une des versions, envoyé Quetzalcoalt en exil. C’était le plus craint de tous les dieux aztèques, les qualificatifs le concernant en attestaient. Lizaveta émettait, dans ce livre, la théorie selon laquelle Tezcatlipoca était en fait un extraterrestre, avançant tous les arguments qui pouvaient corroborer cette idée. Théorie à laquelle bien sûr la majorité de la communauté scientifique n’adhérait pas (cela n’arrangea pas l’état d’esprit de la jeune russo-irlandaise).
Mais, ce fut-là, avec sa thèse brillante, ce qui valut à Liza l’opportunité de rejoindre le SDT. Qu’elle en eût conscience ou non, accepter ce poste était un peu une fuite en avant… Le projet étant secret, elle n’eut que peu d’informations sur la question avant d’arriver sur les lieux.
Avant de partir, Liza avait passé du temps en famille. On fêtait un anniversaire, chez ses grands-parents. Là, elle apprit que Jörvi, lui aussi, partait pour un programme top secret et que tous deux avaient rendez-vous au même endroit, à la même heure. Ils feraient donc route ensemble. C’était une bonne nouvelle !
 

 


 
 


Derrière l'écran


Déjà joué à un jeu de rôle ? • Oui
Fréquence de connexion • Dans l’immédiat, presque tous les jours, à partir de septembre, on verra
Comment as tu connu SGZA ? • Par Ryan McGready
Multicompte ? • NON
Prénom • Appelez-moi par les surnoms de mon perso, ça sera très bien
Age ? • 28 ans
 



 
Fiche créée par Aeryn s'Fallen pour Stargate Zone | Toute reproduction interdite





Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Kaylee Beckett

Modérateur/Superviseur
avatar



Grade : Sous-lieutenant
Date d'inscription : 12/05/2015
Messages : 561

Feuille de personnage
Point SGZA:
90/100  (90/100)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Dim 19 Juin - 15:09


Voilà donc la fameuse archéologue dont Ryan n'arrête pas de parler ! Very Happy

Bienvenue à bord !


_________________
Caractéristiques physiques:
 


Dernière position connue : Atlantis - Tour central - Salle du conseil
Situation : Briefe AR-1



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Grade : Laborantin
Date d'inscription : 19/06/2016
Messages : 9

Feuille de personnage
Point SGZA:
0/0  (0/0)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Dim 19 Juin - 15:19


Merci Kaylee!




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Grade : Sergent-chef
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 2139

Feuille de personnage
Point SGZA:
60/100  (60/100)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Dim 19 Juin - 18:21


Bonjour et bienvenue Lizaveta


_________________
Caractéristiques physiques:
 

Equipement:
 

________________
Dernière position connue : Au niveau de la porte des étoiles d'Atlantis!
Situation :  Atlantis



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Grade : Docteur
Date d'inscription : 18/09/2014
Messages : 1649

Feuille de personnage
Point SGZA:
30/100  (30/100)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Lun 20 Juin - 12:40


Petit test réglementaire

je laisse Kaylee ou Aleyna te valider ;-)

Bienvenue sur Stargate Zone Atlantis !


_________________
Qui est Archibald Delamare ?
_________________
Caractéristiques physiques:
 

________________



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Date d'inscription : 16/10/2014
Messages : 335

Feuille de personnage
Point SGZA:
0/0  (0/0)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Lun 20 Juin - 12:40


Le membre 'Archibald Delamare' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Gène des Anciens' :





Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Grade : Laborantin
Date d'inscription : 19/06/2016
Messages : 9

Feuille de personnage
Point SGZA:
0/0  (0/0)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Lun 20 Juin - 16:45


Merci!




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Kaylee Beckett

Modérateur/Superviseur
avatar



Grade : Sous-lieutenant
Date d'inscription : 12/05/2015
Messages : 561

Feuille de personnage
Point SGZA:
90/100  (90/100)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Mer 22 Juin - 23:44


Bienvenue sur Stargate Zone Atlantis !

Candidature validée

Si ce n'est pas déjà fait, je te conseille de jeter un oeil sur le Wiki de Stargate Zone Atlantis qui est la bible de jeu contenant toutes les informations nécessaires pour connaître en détail le fonctionnement du jeu.

En cas de problème, tu peux me contacter sur le tchat, par MP ou poser ta question dans la FAQ (Foire Aux Questions) du forum.

Pour info, l'affectation sur Atlantis met les personnages dans des situations inédites du coup, pour marquer ce fait, et la structure internationale du SDT, toute nouvelle recrue se voit dégradée et tous commencent au grade le plus bas, tu pourras ou non faire réagir ton personnage en RP sur ce point.

Pour commencer le RP, tu vas pouvoir commencer par la Chris Liner Space Station (CLSS) : http://sgz-a-rpg.forumactif.org/f103-salle-de-transit

C'est notre station spatiale à mi-chemin entre la Voie Lactée et la galaxie de Pégase. Tu vas y rencontrer Ilias Gouliakos, le responsable scientifique de cette station. Il va te briefer sur ta nouvelle affectation et testera tes compétences avant ton transfert vers Atlantis. Cette étape sert à te familiariser avec notre technique de jeu et nos règles.

Bonne aventure dans l'univers Stargate Zone Atlantis !



_________________
Caractéristiques physiques:
 


Dernière position connue : Atlantis - Tour central - Salle du conseil
Situation : Briefe AR-1



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Kaylee Beckett

Modérateur/Superviseur
avatar



Grade : Sous-lieutenant
Date d'inscription : 12/05/2015
Messages : 561

Feuille de personnage
Point SGZA:
90/100  (90/100)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Jeu 23 Juin - 0:09


Tu peux donc maintenant répartir tes 60 points de compétence. Smile


_________________
Caractéristiques physiques:
 


Dernière position connue : Atlantis - Tour central - Salle du conseil
Situation : Briefe AR-1



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Grade : Laborantin
Date d'inscription : 19/06/2016
Messages : 9

Feuille de personnage
Point SGZA:
0/0  (0/0)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Jeu 23 Juin - 9:34


Merci Kaylee. Voici donc pour les points de compétences de Lizaveta

Physique et Astrophysique : 10
Archéologie et linguistique : 40
Biologie, Chimie et Géologie : 10
Technologie alien : 0
Informatique, robotique et sabotage : 0




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Aleyna Keith

Administrateur
avatar



Grade : Sergent-chef
Date d'inscription : 09/05/2015
Messages : 861

Feuille de personnage
Point SGZA:
75/100  (75/100)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Jeu 23 Juin - 18:10


Bienvenue sur le forum ! Very Happy


_________________
Qui est Aleyna Keith ?
_________________
Caractéristiques physiques:
 

________________
Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : Briefing



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Grade : Laborantin
Date d'inscription : 19/06/2016
Messages : 9

Feuille de personnage
Point SGZA:
0/0  (0/0)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Jeu 23 Juin - 18:16


Merci Aleyna!




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Grade : Docteur
Date d'inscription : 18/09/2014
Messages : 1649

Feuille de personnage
Point SGZA:
30/100  (30/100)

Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
MessageSujet: Re: Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza Ven 24 Juin - 10:03


Points ajoutés ;-)


_________________
Qui est Archibald Delamare ?
_________________
Caractéristiques physiques:
 

________________



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lizaveta Dubhain O'Leary, dite Elza ou Liza
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Invocation du moment de Brave Frontier - Elza, Tilith, Seria et Karl - du 11/11 au 25/11
» SOS 125 à 130 petits chiens entassés dans une maison(08)
» La vie de Serge Gainsbourg
» Tatie dite aussi Yrwanel
» Sil'ilos Solen dite Lil'Wen - Kyorl 4ème Ost

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Zone Atlantis :: Introduction :: Dossiers personnels :: Liste du personnel :: Disparus-